En février dernier j’ai fais mon premier voyage en Afrique, et plus particulièrement à Zanzibar, une petite île appartenant à la Tanzanie. Pour changer un peu de l’univers capillaire, j’ai voulu partager avec vous ce joli voyage au cœur de l’île aux épices dont je me souviendrai toute ma vie…

L’hôtel Uroa Bay Resort Beach

Je suis partie une semaine avec mon Jules et nous avons séjourné à l’hôtel Uroa Bay Resort Beach situé en plein milieu d’un village nommé Uroa. Au premier abord, à partir du moment où l’on franchi l’immense portail de l’hôtel, on entre dans un univers paradisiaque ! Nous avons été accueillis par les hôtesses de l’hôtel avec un joli bracelet et un verre de jus de fruit sans oublié les guerriers Massaï. On est tout de suite mis dans l’ambiance !  Ces guerriers sont ceux qui nous mènent à notre chambre. Celle-ci est agréable, lumineuse et très bien entretenue, j’ai vraiment adorée la chambre.

Dans le complexe de l’hôtel qui est d’ailleurs au bord de la mer, nous avions deux restaurants avec trois bars à disposition, deux beaux espaces piscines, un espace spa et un terrain de tennis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les incontournables à faire à Zanzibar 

Aller à la rencontre de l’habitant : le village, repas chez l’habitant et découverte des écoles 

J’ai trouvé très intéressant de découvrir comment les gens vivaient dans ce village : le puis  qui alimentait tout le village y compris l’hôtel, la culture des algues pour en faire des tongs ou encore des produits cosmétiques.  Le commerce du village et le petit marché de fruits et légumes sur la plage.

On a pu également se rendre dans deux écoles, une première avec des enfants âgés de moins de 6 ans et une autre école avec des adolescents. Ce qui m’a marqué dans la toute première école c’est que les enfants n’avaient pas de tables ou de chaises pour étudier, ils étaient à même le sol et dévouaient un profond respect pour leurs professeurs, contrairement à ce que l’on peut voir en Europe. Chaque début de  cours commençait par un chant joyeux demandant comment la maîtresse se porte aujourd’hui, accompagnés de petits pas de danse.

Après la visite des écoles, on a pu manger chez l’habitant, un villageois nommé Moussa nous a particulièrement bien accueillis avec son fils et ses deux femmes qui ont fait la cuisine pour un peu plus de  10 invités.  Au menu, une salade de crudités  avec des oignons et des épices, du manioc,  avec du poulpe, une soupe de poulpe (super bien assaisonnée !) et pour finir de la pastèque pour terminer sur une touche sucrée et rafraîchissante.

La ferme aux épices

Un espace reculé où l’on découvre l’origine des fruits et surtout des  épices que l’on achète déjà réduits en poudre dans nos supermarchés. Savez-vous  à quoi ressemble l’arbre ou la plante sur laquelle on récupère le cumin, le cannelle, la vanille ou encore la noix de muscade ? Et bien pour ma part je ne savais pas, et c’est étonnant de voir à quel point tout nous tombe tout cuit en Europe sans même savoir l’origine de base (de façon visuelle) des épices que l’on consomme au quotidien.

Une ferme au sein de laquelle on retrouve également des fruits tel que le fruit de Jacques (un mixe entre l’ananas et la banane !), l’avocat, la pomme malaka, la noix de coco et bien plus encore.  On a pu être accompagnés d’un guide pendant 2h qui a pris soin de nous faire découvrir chaque végétal de la ferme de façon très ludique et amusante.

La noix de muscade

Des clous de girofles

Tout au long de la visite, un jeune homme nous suivait discrètement  tout en cueillant des fleurs ou encore des feuilles en silence pour nous confectionner de jolis bijoux et chapeau. Une fois notre visite terminée, on avait la possibilité d’acheter des épices issus de la ferme tel que du chili, du massala, du cumin, de la cannelle, de la citronnelle,  des clous de girofles, des épices pour assaisonnées de la viande, du poisson ou encore des légumes.

Un chapeau, un collier, un bijoux de main , un sac et un cornet  fait main pour y déposer un extrait des découvertes faites dans la ferme 

 Stone Town

Stone Town est une ville qui regorge de choses à découvrir : les marchés colorés et odorants, son mémorial dédié aux esclaves ou encore ses fameuses ruelles et portes sculptées…

Les portes sculptées

Stone Town est le cœur historique de Zanzibar. En marchant dans les étroites ruelles de la ville, on peut retrouver un mélange d’influences britannique, indienne, portugaise, omanaise et swahili. Notamment de part les portes sculptées,  aussi imposantes que magnifiques que l’on peut croiser à chaque coin de rue. Ces portes ont joué un véritable rôle social, plus une porte était grande et belle et plus son propriétaire était riche et influent. A travers les gravures faites sur la porte on pouvait avoir des indications sur les habitants de la maison. Par exemple, lorsqu’il y avait une fleur sur la porte, cela signifiait qu’il y avait une seule famille dans ce foyer, lorsqu’il y avait plusieurs fleurs; plusieurs familles cohabitaient; un bateau, le propriétaire possédait  un bateau, une vigne désignait le marchand d’épices ou encore des chaînes permettaient de reconnaître les marchands d’esclaves.

Le mémorial

Stone Town, est une ville très impactée par la période d’esclavage. On peut donc retrouver un mémorial dédié aux esclaves où l’on a tout un tas d’informations sur les pratiques menées à l’époque.

On a même pu pénétrer dans une cave où les esclaves étaient entassés presque les uns sur les autres dans un espace confiné et étouffant. Ceux qui résistaient à cette étape, considérés comme étant les plus robustes étaient ensuite emmenés sur le marché des esclaves, située à côté de l’église Anglicane. Aujourd’hui à cette emplacement là,on peut retrouver 5 statues représentant 5 esclaves debout liés les uns aux autres par une chaîne. Depuis 2000, Stone Town est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

le sous-sol avec les chaînes, chaque nœud de chaîne est un emplacement pour y mettre le cou d’un homme

La place des esclaves avec les statues

Snorkeling à Mnemba

Pas spécialement emballée au premier abord par l’activité au nom farfelu, je suis au final très contente d’avoir pu faire pour la première fois du snorkeling dans un univers juste paradisiaque. Je crois que de toute ma vie, le snorkeling est la plus belle activité que j’ai pu faire. Pour celles qui ne voient pas de quoi il s’agit, c’est une activité marine où vous êtes armée de masque, palmes et tuba pour explorer les fonds marins, tout en restant plus ou moins à la surface de l’eau. Les plus performants peuvent se permettre d’aller plus en profondeur pour voir de plus prêt tous les poissons que vous avez pu voir dans Nemo ! Les pieuvres, raies, serpents de mer étaient également de la partie. On a même pu voir des dauphins apparaître !

Nous avons donc fait du snorkeling dans les eaux autour du spot le plus réputé : l’îlot Mnemba, propriété de Bill Gates.

Safari Blue

Une belle journée à la mer  où nous avons pu découvrir une piscine naturelle cachée dans un coin de l’océan,  et surtout se poser 1h sur un banc de sable pour se rafraîchir avec quelques fruits frais et bien sur, se baigner  au bord d’un petit morceaux de plage au milieu de nul part ! On a terminé notre escale sur une plage où un bon repas nous attendait.

Le Rock : le seul restaurant au milieu de l’eau au monde

Le Rock est réellement un incontournable de Zanzibar, à ce jour c’est le seul restaurant au monde au milieu de l’eau. On y mange de délicieux plats principalement à base de fruits de mer, mais y on vient surtout pour manger dans un cadre juste exceptionnel. Malheureusement nous sommes arrivés lors de la marrée basse mais nous avons quand même pu apprécier la beauté du lieu.

 J’espère que ce premier post lifestyle vous aura plus, et peut-être vous aura donné envie de découvrir davantage Zanzibar… 🙂

Vous aimerez peut-être

4 comments on “Welcome to Zanzibar !”

    • Hello Delphine,
      Je suis ravie de savoir que cela t’a donné envie de découvrir Zanzibar. Cher tout est relatif ! Mais si je dois vraiment te répondre : un peu oui ! Zanzibar en général est une destination assez coûteuse. j’ai payé un peu plus que 1200€ pour une semaine (all inclusive et sans les activités).
      Bon dimanche, 🙂

  1. Wahh vraiment cela me fait quelque chose de voir ces images de mon second pays, que tu me racontes un peu ce que tu as appris là-bas… Je n’y suis encore jamais allais je n’ai que mes origines comme lien mais j’ai hate d’y mettre les pieds un jour. Merci pour ce beau partage ❤️❤️

    • Hello ma Cremeecaramel,
      Ton message me fait énormément plaisir. Je ne savais pas que tu étais Tanzanienne, c’est donc de là que vient tes jolis traits ! Je te souhaite d’y aller on en prend plein les yeux. L’histoire de Zanzibar, les habitants m’ont beaucoup touché, ce qui n’a fait que renforcer mon attachement pour la communauté noire.
      Bisou <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *